Menu Fermer

Traits surdoués

Haut potentiel, zèbre, EIP, Apie, surdoué...

“ETRE SURDOUE, CE N’EST PAS ETRE PLUS INTELLIGENT QUE LES AUTRES, C’EST MANIFESTER UNE INTELLIGENCE DIFFERENTE ET PARTICULIERE, QUI S’ACCORDE AVEC DIFFICULTE A LA SOCIETE D’AUJOURD’HUI »

Les caractéristiques que l’on retrouve chez la majorité des hauts potentiels (complexes) sont :
une pensée ultra-rapide, séquentielle ou en arborescence, (même si le sujet n’en a pas conscience : il est né avec son cerveau et n’imagine pas forcément qu’il fonctionne différemment des autres). Le cerveau projette simultanément toutes les facettes d’une même notion, les répercussions et les actions à mettre en oeuvre si besoin.
un bouton-off cérébral inexistant : ce foisonnement mental empêche parfois de s’endormir.
une sensibilité exacerbée d’un ou plusieurs de ses 5 sens (hyperesthésie) : odorat, ouie, toucher, vue, goût.
une capacité particulière à saisir immédiatement les incohérences d’une situation donnée.
– un sentiment de décalage, plus ou moins enfoui, avec la société
un niveau d’exigence élevé , lié à l’appréciation précise des manquements et imperfections pour parvenir à l’excellence. C’est cette dernière particularité qui gêne la détection bien souvent, notamment lorsqu’elle est associée à une estime et/ou confiance en soi “contenue”.

Il existe bien d’autres signes et comportements de surdoués. Ils diffèrent d’un.e HP à l’autre. A l’image de chaque zèbre qui présente des zébrures uniques (Jeanne Siaud-Fachin), chaque haut-potentiel est différent.
Empathique, voire dans la sympathie permanente (les émotions d’autrui deviennent siennes), facilement anxieux ou triste, parfois susceptible
Altruiste, voire justicier
Idéaliste, voire naïf
Imaginaire débordant, souvent dans la lune
Créatif, avec souvent des facilités artistiques (dessin, musique), dans le bricolage ou l’innovation
Grand sens de l’humour, notamment autour des jeux de mots, parfois cynique
Ne supporte pas facilement l’autorité, ni les consignes, notamment quand elles manquent de sens
En recherche de réponses métaphysiques (de préférence le soir avant de s’endormir ;))
– Une bonne capacité d’introspection
– Une faculté à s’analyser en train d’agir et de parler au moment même où l’action se déroule (distanciation)
Autodidacte : soif de connaissances sur des thématiques très variées et rapidité d’apprentissage
Esprit de synthèse remarquable
Grande capacité de raisonnement sur des sujets complexes
Perfectionnisme
– Humble
Multitâches avec performance
Suradaptation dans ses relations sociales
Bon niveau de langage, très jeune. Les plus impliqués à ce niveau n’apprécient pas les fautes, y compris sms
Grande mémoire
Bonne orientation dans l’espace
Plaisir pour les jeux de stratégie, de logique, les puzzles…
– Grande activité, voire hyperactivité
Maladresse et en parallèle capable d’une grande concentration sur un sujet intéressant.
NB : les HP n’ont pas forcément un parcours scolaire réussi : certains surdoués n’ont pas leur brevet des collèges du fait d’un système inadapté pour leur fonctionnement, par ennui, en raison de troubles DYS ou TDAH masqués…
ça vous parle ?

Pour aller plus loin
Le blog “planetes surdoués” présente une liste plus détaillée de ces “symptômes du haut-potentiel adulte”, avec de nombreux témoignages. A lire et relire!
Le forum Zebra-crossing publie un tableau réalisé par Cécile Bost (Différence et souffrance de l’adulte surdoué) listant les signes possibles des surdoués.
Enfin, plusieurs vidéos sont présentés par des surdoués à des haut-potentiels :
Adulte surdoué : comment le reconnaître ? – Monique de Kermadec 
Intelligence day : les adultes surdoués par Mensa – Monique de Kermadec et Catherine Besnard-Péron
La douance adulte, une force handicapante – Fabrice Bak
L’enfance du haut-potentiel – Olivier Revol

Laisser un commentaire