Menu Fermer

Construire son estime de soi

Surdoués et émotions

D’après Winston Churchill, “le succès est la capacité d’aller d’échec en échec, sans perdre son enthousiasme”.
J’ai envie d’adapter sa citation à une philosophie de vie. Nos échecs, comme nos réussites, font de nous ce que nous sommes. Pour peu que nous tirions des leçons de chacune de nos expériences, elles contribuent à nous rendre plus fort et mieux à même de prendre soin de soi et des autres.
Bien sûr, cela nécessite parfois une longue démarche pour y parvenir, surtout pour celles et ceux qui n’ont pas bénéficié d’une enfance étayante et qui ont parfois développé un “syndrome de l’imposteur“. Ce doute prononcé sur nos capacités ou plus simplement notre droit à être aimé(e) est compliqué à surmonter. Les faits ont beau s’accumuler pour nous démontrer notre valeur, du moins autant que celle d’un autre humain, ils sont systématiquement attribués à des éléments extérieurs tels la chance, un travail acharné, des relations ou des circonstances particulières. Ainsi ce schéma mis en place pendant l’enfance pour tenter d’expliquer l’absence de soutien et d’amour familial devient peu à peu très contreproductif à l’âge adulte. Convaincu de duper les autres et de ne pas mériter sa place, on finit par saborder les relations ou les expériences, renforçant par la même notre sentiment d’imposture et la peur de se faire démasquer qui y est associée.

Pourtant des solutions existent pour se sortir de ce cercle vicieux. En parallèle d’un accompagnement thérapeutique, probablement de loin le plus efficace, certains petits exercices quotidiens permettent même d’y remédier de façon parfois très ludique. En voici un florilège non exhaustif: 
*CRHONO : une chronologie avec tous les moments clés de sa vie
, les bons comme les coups durs, identifiés par des codes couleurs. Cette démarche permet de faire le point sur notre parcours et de réaliser, chemin faisant, qu’il nous est aussi arrivé de belles choses ou alors qu’on a parfois su faire revenir le calme après une période de tempête, de quoi être fier(e) de soi!
*QUALIidentifier sincèrement ses qualités : en parcourant la liste non exhaustive ci-liée. Si on est trop exigeant avec soi-même, demander à une personne bienveillante et de confiance de nous y aider. Ensuite faire une synthèse des 3 à 5 qui nous caractérisent le mieux. Puis identifier des personnalités publiques que nous apprécions et qui nous semblent exalter les dites caractéristiques.
*EMO : se réapproprier ses émotions, cet exercice est surtout utile pour gommer peu à peu son faux-self. Chaque jour, on choisit une nouvelle émotion (Joie, Colère, Tristesse, Surprise, Dégoût, Peur, Sérénité) et à chaque fois qu’on l’expérimente dans la journée, on se concentre sur ce qu’elle produit en nous corporellement.
*BO : chaque matin (ou soir), ne pas quitter son miroir sans avoir pris le temps de s’observer minutieusement pour identifier une parcelle de notre physique qui nous plaise sincèrement : les yeux, les cheveux, ce petit grain de beauté, ses mains, ses chevilles…
*BESOIN : apprendre à vérifier ses besoins réels et savoir comment les exprimer (à l’aide de la communication non violente par exemple), avant de vouloir satisfaire ceux des autres. L’exercice consiste à se demander face à une problématique donnée de la journée (importante ou non), quels sont nos besoins réels, en dehors des enjeux dictés par le contexte et les autres : en clair, ce que l’action nous apporterait de bénéfique, hors de toute contrainte ou jugement.
*PHOTO : réaliser des photos mentales des petits instants fugaces de la journée, visuels, odorants, tactiles : le sourire d’un passant, une belle lumière sur la ville, l’odeur du café au réveil ou de l’herbe fraîchement coupée en passant à côté d’un parc, le câlin de son enfant au réveil… Lorsqu’on s’empreigne de ces moments avec intensité, ils nous permettent d’affronter la journée avec plus d’optimisme.
*COMPLI : faire 1 à 3 compliments sincères par jour à des personnes de notre entourage (passant, commerçant, collègue, famille, ami, amoureux…) et observer leur réaction. Un compliment est une parole d’affection, de gratification, un cadeau. Lorsqu’on n’a pas une bonne opinion de soi, on peut être gêné par une telle déclaration, vécue parfois comme de la prétention ou une simple parole creuse dictée par les convenances face à un acte jugé comme normal. Tout l’exercice consiste à trouver des thèmes qui nous semblent mériter une telle démarche. Ensuite, en retour, on apprend, peu à peu, à les accepter en retour, en trouvant une phrase qui nous convient pour les recevoir.
*PYRA : baisser son niveau d’exigence personnel : une légende raconte que les égyptiens, bâtisseurs reconnus, prenaient toujours soin de placer une “brique imparfaite” parmi les dernières briques de la pyramide, afin de ne pas agacer les Dieux. Cette parabole est intéressante pour celles et ceux qui placent leur niveau d’exigence très haut afin de comprendre que cette attitude très personnelle au départ peut parfois être contreproductive vis-à-vis de son entourage.
*BULLE : issue de l’hypnothérapie, cette démarche consiste à s’installer confortablement dans un fauteuil, puis fermer les yeux et se remémorer dans ses moindres détails visuels, sonores et olfactifs un lieu dans lequel on s’est senti(e) particulièrement bien. L’idée est ensuite de mobiliser cette image et la matérialiser sous la forme d’une bulle enveloppante lorsqu’on se retrouve dans une situation inconfortable ou stressante.

Ces exercices peuvent être faits en parallèle d’exercices de développement personnel, résumés ici.

Pour aller plus loin : certains de ces exercices sont extraits du livre “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une” de Raphaëlle Giordano.

Laisser un commentaire