Menu Fermer

Mon parcours

Sandrine Rouget

J’ai un diplôme Neoma Business School et des expériences réussies comme consultante en conduite du changement chez PWC, directrice de communication à Centrale Lyon ou à mon compte en assistance à maîtrise d’usage énergétique (AMU) dans le bâtiment.
Mais, quels que soient mes efforts pour m’adapter au groupe et relever les défis de mes nouvelles fonctions, dans chacune de mes expériences, je m’ennuyais vite ou expérimentais du harcèlement, voire des burn-out… J’ai compris pourquoi en découvrant mon haut-potentiel en 2015,
suite à la détection de mes enfants.

J’ai alors parcouru tous les ouvrages, podcasts, vidéos, conférences et études de recherche qui me tombaient sous la main sur la douance, en France et dans le monde. Je me suis ensuite documentée sur le cerveau, l’intuition, l’empathie, la mémoire, l’hypersensibilité, l’hyperesthésie, les relations humaines, les troubles du spectre autistique, le faux-self, le syndrome du sauveur, le sentiment d’imposture, le burn-out… L’objectif était de mieux comprendre les fonctionnements particuliers neuro-cognitifs, émotionnels et corporels des surdoués. Puis, j’ai approfondi le sujet en le croisant avec des données d’ordre psycho-sociologique. Ces démarches m’ont confirmé qu’une autre posture était envisageable.

J’ai eu envie de transmettre à d’autres zèbres les informations que j’avais pu collecter pour faciliter leur processus de prise de conscience et les aider à cheminer (plus rapidement).
En effet, quand on tombe sur la piste de la douance, le plus difficile à combattre au fond est le doute : “suis-je vraiment concerné.e? Pour qui je me prends? ça se saurait, si j’étais intelligent.e…”
Je voulais répondre à ces questions. J’ai aussi cherché à proposer une approche positive des choses car je suis convaincue qu’il y a autant de bénéfices que de contraintes à être surdoué.e… Le tout est de l’apprivoiser. C’est comme ça que mon premier livre : “Un caméléon (trop) sensible” est né.

Ma seule légitimité est d’avoir emprunté ce chemin; réuni un grand nombre de témoignages de zèbres et de vouloir partager mes connaissances avec les lecteurs intéressés.

Le haut-potentiel, les fonctionnements « hyper », les psychotraumatismes ne nous définissent pas. Ils colorent par contre notre quotidien, de même que notre tempérament et notre expérience de vie. Les découvrir et mieux les comprendre offrent un voyage merveilleux au “coeur-corps-cerveau de soi-même” et le moyen d’établir des relations aux autres plus équilibrées et sereines !

Belles lectures à tous.

Sandrine Rouget